Nicolas de Staël. Le Vertige et la foi

Stéphane Lambert

Nicolas de Staël incarne comme nul autre la fracture entre le besoin de création et le tourment d’exister.
Stéphane Lambert donne la parole à Nicolas de Staël lors d’une nuit d’intense bouillonnement intérieur, qui le vit revenir, au volant de sa voiture, de Paris à Antibes où il devait se suicider une semaine plus tard après avoir réalisé sa dernière oeuvre, Le Concert.
Puis face à ce même tableau, au musée Picasso d’Antibes, il revient sur la vie du peintre, sa fièvre visionnaire et sa solitude, qui donnent à l’oeuvre son vigoureux mystère et à l’artiste sa tragique fragilité.

Image de couverture de Nicolas de Staël. Le Vertige et la foi
Collection : Littérature française
mai 2014
168 pages - 16 €
Dimensions : 12,5 x 20,5 cm
ISBN : 9782363080561
9782363080561

Lire un extrait

Nicolas de Staël. Le Vertige et la foi

Stéphane Lambert

« Et toute création qui tienne est le fruit de l’équilibre trouvé entre la foi et le vertige. Ou plutôt – entre le vertige et la foi. L’ordre des mots était important. Car le vertige, ce me semble, est mon plus vieux compagnon.
Et se disant cela, il sentait remuer en lui l’ombre de ses démons… »