Être moi toujours plus fort

Les Paysages intérieurs de Léon Spilliaert

Stéphane Lambert

Ostende, début XXe. Un jeune peintre mélancolique, Léon Spilliaert, scrute la mer à travers l’obscurité. Il porte un nom flamand ; admire son compatriote Ensor ; est hanté par la géométrie instable de sa ville natale et par la vie secrète des apparences et des ombres.

Un siècle plus tard, Stéphane Lambert revient sur ses terres, et entreprend à son tour ce même voyage géographique où les pensées se confondent à l’univers trouble du peintre. Car l’art est toujours un miroir poreux.

Stéphane Lambert, par la grâce de ses intuitions et de son regard, saisit la quintessence du pouvoir hypnotique de l’œuvre de Spilliaert.

Image de couverture de Être moi toujours plus fort
Collection : Arléa-Poche
Numéro dans la collection : 256
juin 2020
128 pages - 10 €
Dimensions : 11 x 18 cm
Inédit. Comprend 21 illustrations couleur
ISBN : 9782363082237
9782363082237

Ils en parlent…

logo journal

Être moi, toujours plus fort

Stéphane Lambert consacre un essai au peintre belge Léon Spilliaert.

par Yves Leclair

logo journal

L’intranquillité féconde de Léon Spilliaert

Avec l’écrivain Stéphane Lambert, nous évoquons l’intranquillité féconde du peintre symboliste Léon Spilliaert, né à Ostende en 1881.

logo journal

Léon Spilliaert, un grand mélancolique

Léon Spilliaert est l’inventeur belge d’un symbolisme de la nuit intérieure.

par Jean de Loisy

logo journal

« Etre moi toujours plus fort ». Stéphane Lambert se penche sur le dessin de Léon Spilliaert - Bilan

Mort en 1946, le Belge a tout dit dans ses oeuvres de jeunesse. Un symbolisme d’une extrême noirceur

par Etienne Dumont

logo journal

Les ombres errantes du peintre Léon Spilliaert, par Stéphane Lambert, écrivain – Le blog de Fabien Ribery

C’est le genre de livres qui m’enchante, dense sans être assommant, cultivé mais de partage, associant images et textes dans un dialogue ouvert avec une œuvre de mystère. Un essai mosaïque, une biographie araignée (à la façon d’Odilon Redon), une monographie légère concernant Léon Spilliaert, peintre ostendais (1881-1946) héritier de James Ensor et des ombres…

par Fabien Ribery

logo journal

Être moi toujours plus fort (Les Paysages intérieurs de Léon Spilliaert), Stéphane Lambert (Arléa) - Le nouveau blog littéraire de Pierre Ahnne

par Pierre Ahnne

logo journal

L’auteur Stéphane Lambert nous dévoile les paysages intérieurs de Léon Spilliaert

Dans son émission Demandez le programme, Camille De Rijck recevait l’auteur Stéphane Lambert qui vient de sortir chez...

logo journal

Spilliaert. Passer de l’autre côté des choses - Le Carnet et les Instants

par Véronique Bergen

logo journal

Cinquante nuances de gris - Causeur

Stéphane Lambert dessine le portrait du peintre belge Léon Spilliaert

par Thomas Morales

logo journal

Stéphane Lambert : des voyages, en belle compagnie

BEAUX ARTS - La plupart des ouvrages de Stéphane Lambert, essayiste, romancier, poète et...

par Jean-Luc Fabre