Leçons de Solfège et de Piano

Pascal Quignard

Les Leçons de solfège et de piano sont d’abord celles de Louis Poirier – le futur Julien Gracq – à Ancenis en 1919 et 1920.

Le jeudi, après le déjeuner, le petit Louis Poirier vient en charrette de Saint-Florent à Ancenis prendre sa leçon de solfège, suivie de sa leçon de piano, au cours des Demoiselles Quignard. Il en garda un souvenir dégoûté et pénible.

En 1968, Pascal Quignard reprit les orgues d’Ancenis des mains de Marthe Quignard. Il évoque ses trois grand-tantes : Juliette, Marthe, Marguerite, toutes trois musiciennes – modestes, délicates, mystérieuses, silencieuses, fascinantes comme les sœurs Brontë.
Ces Leçons de Solfège et de Piano sont issus d’une conférence qui date de 2010. Cette conférence est inédite.

Pascal Quignard rend hommage à un ami, Gérard Bobillier, qui venait de mourir. Hommages à Louis-René des Forêts et à Paul Celan.

Ce sont des pages éblouissantes sur l’amitié.

Image de couverture de Leçons de Solfège et de Piano
Collection : Arléa-Poche
Numéro dans la collection : 195
mai 2013
67 pages - 7 €
Dimensions : 11 x 18 cm
ISBN : 9782363080257
9782363080257

Lire un extrait

Leçons de Solfège et de Piano

Pascal Quignard

J’appartiens à une lignée de professeurs du côté de ma mère, une lignée de musiciens du côté de mon père. Je n’ai jamais songé à me hisser socialement parce que cela – être lettré, être musicien – me paraissait le plus haut du monde.

Cela me paraît toujours le plus haut du monde.