Proust contre Cocteau

Claude Arnaud

On l’ignore souvent, mais peu d’écrivains se sont autant aimés, enviés et jalousés que Proust et Cocteau. Très peu établirent une relation affective aussi riche, depuis leur rencontre, autour de 1910, et par-delà la tombe, jusqu’à la mort de Cocteau, en 1963.
Tel un frère élevé une génération plus tôt, Proust montrait une admiration sans borne pour ce cadet qui le faisait rire aux larmes et manifestait à vingt ans le brio et la facilité qui lui manquaient encore, à près de quarante ans. Il aima d’un amour impossible et frustrant ce benjamin que tout Paris fêtait.

Comment la situation s’est-elle retournée ? Pourquoi Proust domine-t-il un paysage littéraire que Cocteau semble encore traverser en lièvre, un siècle plus tard ? Claude Arnaud, écrivain et biographe de Cocteau, répond à ces interrogations en nous montrant combien l’art est mêlé à la vie et complexe le cœur des hommes.

Image de couverture de Proust contre Cocteau
Collection : Arléa-Poche
Numéro dans la collection : 247
février 2019
272 pages - 9 €
Dimensions : 11 x 18 cm
ISBN : 9782363081766
9782363081766

Ils en parlent…

logo du media de presse

Le rat noir, du temps de Jules au temps d’Auguste

Patrick Schindler

logo du media de presse
logo du media de presse

par Vincent Jaury

logo du media de presse
logo du media de presse

par Thierry Clermont

logo du media de presse
logo du media de presse
logo du media de presse

Proust contre Cocteau, Claude Arnaud - Livres - Télérama.fr

En cette année où l’on célébrera le centenaire de l’attribution du prix Goncourt à Marcel Proust et /A l’ombre des jeunes filles en fleurs, /l’exégèse sans fin du génie proustien ne va cesser d’alim...

par Nathalie Crom

logo du media de presse

Il faut toujours avoir un petit Proust chez soi - L’Alamblog

Un Proust en cache-t-il un autre ? Si l’on avait envie d’éviter Proust et de lire, allons, Céline Minard ou Jeanette Winterson, disons, ou bien encore Ben Metcalf, tiens, oui,

logo du media de presse