Plaidoyer pour la paix

Érasme

Traduit du latin et présenté par Chantal Labre

Citoyen de l’Europe avant la lettre, Érasme, né à Rotterdam, étudie tout jeune à Paris, apprend le grec à Oxford, revient en France, se rend en Italie, obtient la dispense de ses vœux monastiques, ce qui lui permet de vivre une vie d’humaniste voyageur, en témoin engagé de la vie intellectuelle de son temps, au cœur des débats religieux, philosophiques et linguistiques (il choisit d’écrire en un latin d’une grande pureté, mais en un latin vivant, qui intègre les apports du Moyen Âge).

Sacré « prince de l’humanisme » par les siens, puis modèle pour Montaigne, Descartes et Leibniz, Érasme est le premier à témoigner à ce point d’un esprit européen, qui le pousse à mener inlassablement, sa vie durant et d’œuvre en œuvre, une « guerre contre la guerre » ; à exhorter empereurs, rois et princes, grands et notables, évêques, prêtres et moines à travailler, chacun à sa place, à l’enterrement des conflits qui ravagent l’Europe depuis des années, afin d’établir une paix définitive.

Tel est l’enjeu de ce véhément Appel de la Paix (1516). S’adressant à nous à la première personne, la Paix est à la recherche d’un lieu où se réfugier, se mettre à couvert de la violence. Mais partout, l’homme, qui a pourtant reçu le message de l’Ancien Testament et celui du Christ, se montre violent envers son semblable. Nulle part ne règne l’allié véritable de la Paix : le souci du bien commun.

Image de couverture de Plaidoyer pour la paix
Collection : Poche-Retour aux grands textes
Numéro dans la collection : 57
janvier 2005
96 pages - 7.00 €
Dimensions : 11 x 18 cm
ISBN : 9782869596894
9782869596894