Œdipe roi

Sophocle

Traduit du grec et présenté par François Rosso

Toutes les cités grecques se réclament d’un héros fondateur mythique. Celui de Thèbes se nomme Cadmos.

La fondation légendaire de Thèbes est la conséquence de l’enlèvement d’Europe par Zeus, jeune princesse phénicienne que le roi des dieux enleva en prenant la forme d’un taureau. Son père envoya à sa recherche ses trois fils, Cadmos, Phénix et Cilix. Ne la retrouvant pas, ils s’établirent en différents lieux de la Grèce. L’aîné, Cadmos, s’installa en Thrace, puis à Rhodes. Après de nombreuses mésaventures, il édifia la ville qui, avant d’être nommée Thèbes, fut appelée Cadmée.

Les malheurs qui ont nourri le cycle thébain commencent avec Laïos, père d’Œdipe, héritier du trône thébain, en bas âge à la mort de son père. Chassé de la cité à sa majorité, Laïos trouve refuge à la cour de Pélops, roi de Mycènes, qui lui confie son fils Chrysippe, que Laïos enlève et viole. Pélops appelle alors sur Laïos et sur Thèbes la malédiction d’Apollon, et les catastrophes vont s’accumuler : Laïos sera tué par son fils et sa lignée souillée par l’inceste que ce fils commettra avec sa mère. Deux crimes entre tous les crimes.
Le cycle thébain s’achèvera sur l’épisode des Épigones, les « descendants », qui se lanceront dans une nouvelle guerre.

Violence et passions, assassinats, malédictions, fatalités inexorables… Il y avait là de quoi nourrir de grandioses tragédies, et les auteurs ne s’en sont pas privés.

Image de couverture de Œdipe roi
Collection : Retour aux grands textes
avril 2016
130 pages - 13.00 €
Dimensions : 14 x 20,5 cm
ISBN : 9782363081063
9782363081063