Notre cher Marcel est mort ce soir

Henri Raczymow

Proust meurt le 18 novembre 1922 à cinquante et un ans au 44, rue Hamelin à Paris. Si toute vie prend son sens en regard de sa fin, celle d’un écrivain se double d’une autre course de vitesse. Deux adversaires s’opposent : le souci d’achever son œuvre et la mort qui se rapproche. Aura-t-il le temps d’atteindre son dernier mot, de poser le mot « fin » ?
Pour Proust, les choses sont encore plus tragiques. Car la Recherche est une œuvre toujours à reprendre, à corriger, à nourrir. Par principe, elle est sans fin.

Proust malade et se sachant condamné, son attentive et dévouée gouvernante Céleste à ses côtés, lutte non tant pour survivre quelques jours ou même quelques heures mais pour, une fois encore, ajouter, biffer, corriger son immense chef-d’œuvre, ce souci interminable.

Image de couverture de Notre cher Marcel est mort ce soir
Collection : Arléa-Poche
Numéro dans la collection : 214
octobre 2014
144 pages - 8.00 €
Dimensions : 11 x 18 cm
ISBN : 9782363080684
9782363080684

Ils en parlent…

le logo du journal

Charmant, érudit et tout à fait délicieux à lire

Culture, le magazine culturel de l’Université de Liège

le logo du journal

Des abîmes insondables

Patrick Rödel

le logo du journal

Souvenirs, souvenirs…

La chronique de Fabrice Gaignault

le logo du journal

« Notre cher Marcel est mort ce soir », dans l’intimité de Marcel Proust

par Loïc Di Stefano