Le Roman de Marina

Dominique Desanti

Enfant prodige, publiée dès l’adolescence, Marina Ivanova Tsvetaïeva (1892-1941), la romantique Moscovite, rencontre Serge Efron, son éternel mari, son éternel enfant, alors qu’elle n’a que dix-huit ans.

Dès lors, pour le meilleur et surtout pour le pire, elle le suivra à la vie à la mort. En 1918, Serge étant un officier « blanc », ce sera l’exil à Berlin, Prague et Paris. Dix-sept années durant, elle y sera célèbre, adulée, mais pauvre. Ses amours, multiples et partagées, pour Boris Pasternak, Rainer Maria Rilke et bien d’autres n’empêcheront pas Marina de rejoindre Serge, qui a changé de camp et retourne en Union soviétique.

Mais l’époque est périlleuse (nous sommes en 1939), et Serge est arrêté, puis condamné. Marina décide alors de se donner la mort, presque en présence de son plus jeune fils. Elle disait :

De mes vers, comme des vins précieux,
Le temps viendra.

La gloire internationale est venue, mais trop tard pour sauver du désespoir celle qui vécut à la fois le drame intime d’une femme et la tragédie de notre siècle.

Image de couverture de Le Roman de Marina
Collection : Arléa-Poche
Numéro dans la collection : 151
octobre 2009
380 pages - 15.50 €
Dimensions : 13 x 20 cm
ISBN : 9782869598768
9782869598768