La Désobéissance de l’architecte

Renzo Piano

Traduit de l’italien par Olivier Favier

Pour Renzo Piano, la désobéissance est la seule façon d’exercer le métier d’architecte, car elle permet de prendre un temps d’avance sur son temps. La Désobéissance de l’architecte est une sorte d’autobiographie qui, de Gênes, nous mène au centre Georges-Pompidou, à Paris, de la Postdamer Platz de Berlin à l’auditorium de Rome, du centre culturel Jean-Marie-Djibaou, en Nouvelle-Calédonie, au musée de Sarajevo, mais c’est aussi le manifeste d’un créateur enthousiaste et réaliste, ouvert à toutes les disciplines, qui compte des amis dans tous les domaines de la création.

Né en 1937 à Gênes, Renzo Piano est un des grands architectes de notre temps. Il dirige aujourd’hui plusieurs cabinets, à Gênes, à Paris – où il vit – et à Berlin, qui, sous la dénomination de « Renzo Piano Building Workshop », rassemblent une centaine de collaborateurs, architectes, ingénieurs et spécialistes divers.

Image de couverture de La Désobéissance de l’architecte
Collection : Arléa-Poche
Numéro dans la collection : 138
mars 2009
200 pages - 8.00 €
Dimensions : 11 x 18 cm
ISBN : 9782869598492
9782869598492

Ils en parlent…

le logo du journal

Renzo Piano : Architecte Mezzo Forte

le logo du journal

The Shard