Éloge du repos

Paul Morand

C’est après l’apparition des « congés payés » que Paul Morand publia cette charge contre les loisirs et les fuites devant soi. Il y prône une liberté vagabonde, gouvernée par la curiosité et la fantaisie.

À quoi bon gagner du temps si nous ne savons pas en profiter ? Se reposer est un art.
Un "professionnel" du loisir et de la fantaisie vagabonde nous offre cet éloge - nuancé - du repos. pour éviter que le temps gagné ne soit aussitôt perdu, Paul Morand se livre ici à une pédagogie ironique : les vacances et les voyages s’apprennent comme le reste. Cette pratique du farniente n’est pas seulement une question de lois et de congés payés, c’est d’abord avec l’âme qu’elle a affaire.

Image de couverture de Éloge du repos
Collection : Arléa-Poche
Numéro dans la collection : 02
février 2004
128 pages - 6.00 €
Dimensions : 11 x 18 cm
ISBN : 9782869592889
9782869592889