De l’excellence des femmes

Plutarque

Traduit du latin et présenté par Claude Terreaux

Traduit et présenté par Claude Terreaux, à qui l’on doit, chez Arléa, des traductions d’Ésope, de Sénèque, de Plutarque et de Cicéron, et surtout la très ludique grammaire latine Vous reprendrez bien un peu de latin, qui fut un vrai succès de librairie (14 400 exemplaires), le Mulierum virtute (« la vertu des femmes ») – que nous publions sous le titre De l’excellence des femmes – n’est pas un traité de morale.

En fait, Plutarque entend prouver ici que « l’excellence de l’homme et de la femme sont une seule et même chose ». Il rassemble à cet effet une collection de récits dont les femmes sont les héroïnes, laissant au lecteur le soin de faire la comparaison avec les personnages masculins de son choix.

Plutarque montre que certaines femmes, refusant de subir un sort qui ne leur convient pas, prennent en main leur destin et, parfois, parviennent à changer le cours de l’Histoire. Dans la plupart de ces textes, on est frappé par leur liberté à la fois de parole et d’action. Peut-être Plutarque embellit-il la réalité, en tout cas, il présente ces récits comme authentiques – et d’ailleurs beaucoup sont historiquement datables.

Si les femmes – autant à Rome qu’à Athènes – étaient soumises à toutes sortes de règles et de contraintes, cela ne faisait pas d’elles des esclaves, ni des êtres de catégorie inférieure. C’est à l’évidence ce dont Plutarque témoigne à travers ces historiettes.

Image de couverture de De l’excellence des femmes
Collection : Retour aux grands textes
mars 2012
128 pages - 16.00 €
Dimensions : 14 x 20,5 cm
ISBN : 9782869599734
9782869599734