Comme une ombre portée

Hélène Veyssier

Un trauma dans l’enfance, une petite fille abusée et la trace en elle indélébile qui l’empêche d’être une femme, d’être tout simplement heureuse. Peut-on survivre sans dommages à de telles violences ? L’oubli est impossible. Comment réparer ? Car c’est bien de réparation qu’il s’agit dans ce court et intense roman d’Hélène Veyssier.
Bien sûr il faudra du temps et il y aura de la souffrance, mais Camille, devenue femme, trouvera le chemin de l’apaisement. Il suffira d’une rencontre, improbable, de l’évidence et de la force d’un amour, pour que la résilience se fasse.
Il y aura aussi le souvenir apaisant d’un jardin et d’une maison d’enfance, la force maléfique d’un visage sur un tableau découvert par hasard, l’histoire tourmentée d’un peintre héritier du mouvement des Macchiaioli, groupe de jeunes artistes italiens révoltés dans les années 1860 considérés comme les précurseurs des impressionnistes, l’amour d’un frère. Il faudra tout cela pour que Camille trouve enfin le chemin de la réparation.

Image de couverture de Comme une ombre portée
Collection : 1er Mille
août 2020
144 pages - 17 €
Dimensions : 13 x 19 cm
ISBN : 9782363082404
9782363082404

Ils en parlent…

logo du media de presse

L’ombre de l’enfance

Roman poignant sur les blessures d’enfance, Comme une ombre portée d’Hélène Veyssier se lit comme on écoute une musique douce : attentif mais s’attendant toujours à un emballement des sens.

par M. Li

logo du media de presse

L’abus sexuel, « Comme une ombre portée » sur l’enfance d’Hélène Veyssier - Tulle (19000)

Le second roman d’Hélène Veyssier, Comme une ombre portée (Arléa), dénonce les abus sexuels subis par une fillette et la douleur qu’ils projettent sur sa vie entière.

par Blandine Hutin-Mercier

logo du media de presse

Quand, dans la maison heureuse des vacances, l’irreparable se produit

Un roman d’une rare délicatesse sur un sujet grave.

logo du media de presse

Le paradis perdu

par François Lestavel

logo du media de presse

Réparer le regard

Hélène Veyssier tisse un roman sensible sur le pouvoir des images et la résilience.

par Camille Thomine

logo du media de presse

Comme une ombre portée, Hélène Veyssier (par Sandrine Ferron-Veillard)

Comme une ombre portée, Hélène Veyssier (par Sandrine Ferron-Veillard)

par Sandrine Ferron-Veillard

logo du media de presse

Etranges impasses

Elle y parle d’un temps de plaisirs furtifs que brisent des deuils, des absences, des remords. D’une petite fille trahie, souillée. Du long silence. De l’aptitude au bonheur aussi. Et du chemin hésitant pour retrouver la vraie douceur de vivre. Hélène Veyssier a les mots pour le dire.

par Xavier Houssin

logo du media de presse

Encres Vagabondes : Hélène VEYSSIER, Comme une ombre portée

par Dominique Baillon-Lalande

logo du media de presse

« Comme une ombre portée » d’Hélène Veyssier : le chemin de la réparation

par Virginie Gatti

logo du media de presse

Comme une ombre portée, par Hélène Veyssier, éditions Arléa – Lili au fil des pages

Comme une ombre portée est le deuxième roman publié par Hélène Veyssier. Un Jardin d’été m’avait déjà beaucoup impressionnée… Chez l’auteure, tout est délicatesse, petites touches pour fouiller les âmes, en extraire ce qui fait mal, comprendre et oser enfin aller respirer les senteurs d’un jardin… Voici l’histoire de Camille dans la maison de sa grand-mère. Camille qui…

par Elise Fischer