Albert Londres en terre d’ébène

(Avec des photos prises par Albert Londres)

Didier Folléas

Nul ne pouvait savoir que, pour illustrer dans Le Petit Parisien son reportage sur l’Afrique coloniale – d’où il tira le légendaire Terre d’ébène – Albert Londres n’avait cessé de prendre des photographies étonnantes.

C’est dans un souk de Casablanca que, par le plus grand des hasards, Didier Folléas a découvert une enveloppe contenant cent vingt photos noir et blanc.
L’annotation manuscrite au verso de l’une d’elles – « Article N° 3 » – et la signature d’Albert Londres piquèrent sa curiosité.

Après enquête (notamment en consultant de vieux numéros du Petit Parisien, où l’une des photos découvertes par Didier Folléas était bien signée du grand reporter), il s’avéra que les cent vingt photos avaient toutes été prises par Albert Londres, en Afrique, au cours de l’année 1928.

À partir de ces documents saisissants arrachés à l’oubli, Didier Folléas a reconstitué, étape par étape, le voyage de Londres dans le continent noir des années 1920, nous faisant les témoins d’une grande aventure journalistique.

Comme le souligne Benjamin Stora dans sa présentation du livre, le travail de Didier Folléas s’inscrit dans les controverses « autour d’une “nouvelle question noire”, qui a surgi dans la société française à partir des années 1990, avec les résurgences de débats sur l’esclavage, les décolonisations problématiques, les préjugés racistes et les stéréotypes qui continuent de survivre en dépit de toutes les déconstructions et mises en accusation… »

Image de couverture de Albert Londres en terre d’ébène
Collection : Arléa-Poche
Numéro dans la collection : 145
mai 2009
200 pages - 9.50 €
Dimensions : 11 x 18 cm
Comprend 105 illustrations N&B
ISBN : 9782869598591
9782869598591