C’est beau, mais c’est faux